École normale supérieure
> Colloques > Colloques 2011-2012

Climat, Savoirs et Politique, XVIIIe-XXe siècles

Colloque international organisé par
Jean-Baptiste FRESSOZ (Imperial College)
Fabien LOCHER (CNRS-EHESS)
Julien VINCENT (Université de Franche-Comté)

ANR-Profutur, CRH (EHESS/CNRS), IHMC (ENS/CNRS)

Vendredi 16 et Samedi 17 septembre 2011

Ecole Normale Supérieure (Salle Dussane)
45, rue d’Ulm 75007 Paris

 

Ce colloque international a pour projet d’étudier les liens entre Climat, Savoirs et Politique qui marquent le contemporain dans une perspective historique large, portant sur les XVIIIe, XIXe et XXe siècles.
Une première série de questions concerne le caractère transversal de la notion de climat. Commune à plusieurs disciplines et formes de connaissance, relevant à la fois des sciences de l’homme et des sciences de la nature, l’idée de climat contribuait à dessiner un cadre spatial et temporel commun à différents types de savoirs. À quelles époques et dans quels contextes ce caractère transversal a-t-il constitué un enjeu important ? Certains types de savoirs, comme la topographie médicale, ont-ils particulièrement oeuvré à la transversalité de la notion ? Inversement, la recherche d’une science séparée de l’atmosphère et du « temps qu’il fait » a-t-elle contribué à le remettre en cause ? D’autres approches, comme les sciences sociales ou l’économie politique, se sont-elles constituées en opposition à un usage large de la notion de climat ?
Une deuxième série de questions concerne plus directement l’importance de la notion de climat dans le gouvernement des hommes et des choses. En quoi le climat a-t-il été, depuis l’époque moderne, une catégorie de la réflexion politique et des formes concrètes du gouvernement ? Comment cette caractérisation justifiait-elle des manières spécifiques de gérer les hommes et les environnements dans les espaces métropolitains et coloniaux ? Plusieurs travaux ont montré l’importance de la question climatique dans la gestion des ressources forestières. Mais trouvait-elle d’autres objets d’application, notamment dans ce champ du gouvernement des ressources ?
Un troisième volet de la réflexion concerne le rôle du climat pour situer l’action humaine dans le temps. Catégorie de compréhension du présent et du passé, la notion de climat permettait-elle d’anticiper et de façonner le futur ? Quels étaient les savoirs administratifs et pratiques mis en œuvre pour anticiper les bénéfices ou les difficultés que poserait l’évolution des rapports entre l’homme et le climat ? Quelle place cette notion a-t-elle occupée dans la réflexivité environnementale des sociétés du passé ? Comment ont été pensées la possibilité d’une action de l’homme sur le climat et ses conséquences en retour sur les groupes humains, les environnements, voire la planète toute entière ?
Autant de questions fondamentales que ce colloque ambitionne de travailler, dans une approche à l’intersection de l’histoire politique, de l’histoire environnementale et des science studies.

Contact : climateconferenceparis@gmail.com
 

Vendredi 16 septembre

10h-10h20 : Introduction par les organisateurs

«  Climat, philosophie politique et déterminisme », 10h20-12h30
Denis de CASABIANCA (Marseille) : De l’esprit hippocratique à l’esprit des lois : la place du climat dans la pensée du politique au XVIIIe siècle, le cas de Montesquieu
Jean-Patrice COURTOIS (Université Paris 7-Denis Diderot) : La disparition de la « théorie des climats » aux XIXe et XXe siècles
James Rodger FLEMING (Colby College) : Molecular Reductionism and Climatic Determinism, Then and Now : Ellsworth Huntington’s Biocosmics of Ozone

Pause déjeuner

« Savoirs et politiques du changement climatique au XIXe siècle », 13h30-15h
Jean-Baptiste FRESSOZ (Imperial College) : Du cosmos à l’économie politique : débats et enquêtes sur les causes du changement climatique (France, Suisse et Grande-Bretagne 1800-1825)
Fabien LOCHER (CNRS-EHESS) : Régulation environnementale et gouvernement de l’opinion : une histoire politique de la climatologie historique (1820-1850)

« La fabrique des climats », 15h30-17h
Vladimir JANKOVIC (Manchester University) : The Other Climate : Indoors and Small-scale Atmospheres ca. 1800
Miruna ACHIM (Universidad Autónoma de México) : Hippocratism and urban reform : Mexico City and Lima, late 18th century

17h-18h : discussion générale
Discutante : Amy DAHAN (CNRS-EHESS) 

Samedi 17 septembre

« Climat, travail et colonisation  », 10h20-12h30
Jean-Yves PUYO (Université de Pau et des pays de l’Adour) : Milieu et acclimatement : quels colons pour la Guyane française ? (1817-1835)
Julien VINCENT (Université de Franche-Comté) ; Savoirs climatiques, travail et libéralisme : la redéfinition du « climat du travail » dans le monde britannique, XVIIIe-XIXe siècles
Michael A. OSBORNE (Oregon State University) & Richard S. Fogarty (New-York State University) : Medical Modernity, Tropical Medicine, and the Persistence of Climatic Thinking in France, 1890-1939
Discutant : Jean-Paul ZUNIGA (EHESS)

Pause déjeuner

« Aléas climatiques et Impérialisme  », 13h30-15h
Michitake ASO (University of Wisconsin-Madison) : “Weathering the crisis” : Climate science, government, and social vulnerability in northern Vietnam
Anamaria LAMMEL (Université de Paris 8-Saint-Denis) et Esther KATZ (IRD) : Climat, savoirs et pouvoir chez les Indiens du Mexique

« Climat, gouvernement et territoire  », 15h30-17h
Alex CITTADELLA (Università degli studi di Udine) : Climat et météorologie : l’affirmation d’un savoir moderne entre notion scientifique et économie politique. Le cas du Frioul au XIXe siècle
Marina LOSKUTOVA (Académie des sciences de Russie) : Climate, government and local society in the Russian empire, 1830s-1890s.

17h-17h30 : Discussion générale

 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS