Accueil > Espace étudiants > Les doctorants > DA RE Claudia

DA RE Claudia

Partager cette page :

Sujet de thèse : « Les écomusées dans l’Europe méditerranéenne : une ressource pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et pour le développement soutenable ».
Directeurs de thèse : Anne-Françoise Garçon et Lauso Zagato (Université de Padoue).
Première inscription : 30/10/2012.

Projet de recherche
version longue (pdf)
Le projet de recherche a pour but celui d’étudier la situation des écomusées de la zone nord-méditerranéenne (Italie et France en particulier) après la Convention UNESCO de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et de démontrer comment les écomusées sont ou peuvent devenir une ressource pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et un instrument pour favoriser le développement soutenable.
Ma recherche intéresse le patrimoine culturel matériel et immatériel de la France et de l’Italie. En particulier, je suis intéressée par le phénomène de sauvegarde des traditions et des savoir-faire plaçant la population au centre du projet et favorisant l’expression culturelle des territoires.
L’opéré des écomusées s’insère dans le rapport entre une communauté et son patrimoine culturel. Les aspects matériels et immatériels de la vie des communautés sont considérés comme des ressources pour le développement soutenable. De la même façon le territoire sur lequel vit la communauté est vu comme témoignage de l’identité culturelle, mais aussi comme opportunité de développement. Les écomusées recueillent ces défis en devenant en même temps lieu de la conservation des traditions et laboratoire d’innovation. C’est le grand défi pour ces structures, parce que le risque est de se transformer en musées du travail. Si l’écomusée veut rester fidèle à sa mission originale, il doit vivre le contexte actuel, capter les transformations de la société ou, encore mieux, être le premier à les promouvoir à travers la réélaboration du passé.
La convention UNESCO de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a marqué un changement décisif dans le moyen d’entendre les patrimoines culturels, leur tutelle et leur valorisation. Elle a contribué à donner un nouvel élan aux écomusées. En outre, avec la nouvelle politique adoptée par l’Union européenne en champ culturel, adressée à respecter et à valoriser toutes les cultures européennes, il apparaît nécessaire de comprendre comment il peut être possible d’utiliser ces nouvelles ressources pour la sauvegarde du patrimoine des communautés et quel rôle ils ont, ou auront, les écomusées en tout ceci.
Cette recherche intéresse plusieurs disciplines, l’histoire en premier lieu, mais aussi l’anthropologie, le droit et l’économie. Elle trait de la formation de l’identité collective et des processus de « sense of place » dans une approche interdisciplinaire.

 

Documents joints

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr