Accueil > Rencontres > Séminaires > Archives des séminaires > 2016-2017 > Technique, imaginaire et société

14001700. Histoire des techniques, matières et matériaux dans la pratique des musées de France, des années 1960 aux années 2000

Partager cette page :

Bénédicte Rolland-Villemot, Conservateur en chef du patrimoine (Institut national du patrimoine, chargé de mission auprès du directeur), Doctorante en histoire des techniques (IHMC - Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne/CNRS)

Ce projet de thèse en histoire des techniques tente d’analyser la constitution de l’histoire matérielle et technique des collections des musées de France et la construction d’une histoire des techniques et des matériaux et de leur mise en œuvre les métiers du patrimoine, leur rôle sur la formation d’une pensée technique autour des collections. Aujourd’hui, le processus de conservation connaît une rupture par la dématérialisation et par obsolescence technologique. Cette césure épistémologique conduit à une réflexion sur la technologie culturelle : comment aujourd’hui construire une histoire matérielle des collections selon les régimes de la pensée opératoire. Le second est de questionner la manière dont les musées donnent à percevoir et à penser la technique comprise comme l’ensemble des procédés nécessaires aux activités de production et propres à une société donnée. Les matériaux se pensent dans des topiques différentes selon le contexte culturel et technique dans lequel ils ont été produits. Un troisième questionnement est le musée comme producteur de pensée technique par ses méthodologies de travail, ses métiers et leur professionnalisation croissante depuis les années 1990.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr