Accueil > Rencontres > Séminaires > Séminaires 2019-2020 > La Culture des peintres de la Renaissance (Italie, xve-xviie (...)

17001900. Titien était-il un « doctus pictor » ?

Partager cette page :

Maurice Brock (université de Tours)

Les analyses iconographiques qui prétendent mettre au jour la signification des tableaux mythologiques de Titien présupposent que le grand coloriste vénitien possédait une solide connaissance de l’Antiquité. Or, aucune source documentaire ne nous renseigne avec certitude sur sa formation ou sur ses lectures. De plus, il est à peu près certain qu’il ne savait pas le latin (ni, a fortiori, le grec). Sa culture humaniste devait donc être quelque peu approximative : elle se fondait probablement sur la lecture de traductions ou d’adaptations en volgare et sur des discussions avec ses amis polygraphes.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
 
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr