Accueil > Le Laboratoire > Les membres > Membres statutaires et affiliés > BRIAN Isabelle

BRIAN Isabelle

Titres et fonctions


Professeur des Unviersités à l’Université de Lorraine (Nancy) en Histoire moderne (histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain, histoire de l’art, histoire de la musique)

Thèmes de recherche


Histoire religieuse et culturelle de l’Ancien Régime

À partir du début des années 2000, j’ai entrepris le dépouillement des sources relatives à une enquête sur les prédicateurs à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. Motivée par l’existence d’une série quasi continue d’annonces de prédications pour les carêmes et avents dans la capitale, de 1646 à 1789, cette étude privilégiait a priori l’analyse des carrières des prédicateurs et dans la mesure du possible du public des sermons. Le dépouillement des registres de fabrique subsistant pour la capitale a permis également d’analyser les modes de désignation des prédicateurs à travers la participation des marguilliers en fonction des recommandations et de la réputation dont ils pouvaient bénéficier. Cette étude a aussi englobé au fil des ans une analyse des règlements encadrant la prédication (avec notamment une intervention dans le cadre du séminaire du CARE sur le concile de Trente et la prédication), ainsi qu’une étude des rapports entre le sermon prononcé en chaire et les circulations manuscrite et imprimée des textes.

Constituant le manuscrit inédit du dossier présenté pour l’habilitation à diriger des recherches soutenue en décembre 2010, les résultats de cette enquête ont été publiés en 2014 aux éditions Classiques Garnier sous le titre Prêcher à Paris sous l’Ancien Régime. Ce volume s’inscrit dans le cadre à la fois d’une histoire sociale des pratiques religieuses et d’une histoire culturelle des rapports entre oralité et écriture. Sa rédaction a été accompagnée de la publication de plusieurs articles développant des aspects particuliers de cette recherche, par exemple la question de la professionnalisation dans l’article paru dans la Revue de Synthèse en 2012 :"Des professionnels de la chaire dans la France classique", ou prolongeant l’étude au-delà des bornes chronologiques retenues : "La parole des prédicateurs à l’épreuve de la Révolution", Annales historiques de la Révolution française, 2009, n°1, p. 25-48.

Mes recherches actuelles s’inscrivent partiellement dans le prolongement de ces précédentes études. Dans le cadre de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (IHMC) et en partenariat avec l’École française de Rome, je participe à la reprise de l’enquête initiée par Bernard Dompnier et Marie-Hélène Froeschlé-Chopard sur les brefs d’indulgences accordés par Rome entre la fin du XVIe siècle et 1799. L’harmonisation et le codage informatique des dépouillements déjà effectués ainsi que l’ajout de séries nouvelles permettront de rendre compte du succès inégal de certaines dévotions à travers l’analyse de la titulature des confréries ayant recours à Rome pour l’octroi de ces brefs. Il sera également possible d’esquisser une répartition géographique traduite par la cartographie. Dans les mois à venir, je compte mettre à profit les informations comprises dans la base afin d’analyser le succès de la dévotion à Saint Antoine de Padoue.

Enfin dans la perspective des recherches sur la culture matérielle et le travail à l’époque moderne, j’ai entrepris depuis quelques mois, une enquête sur l’art de broder, à partir de l’étude de la corporation des maîtres-brodeurs parisiens aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il s’agit d’analyser l’importance de cette activité dans le cadre artisanal, mais également la place des objets brodés dans une économie du luxe ou du semi-luxe. Outre les maîtres brodeurs parisiens, les brodeuses, qu’elles soient employées par des maîtres ou qu’elles brodent dans le cadre domestique ou conventuel, seront également prises en compte en tentant, à la suite des recherches effectuées notamment par Nicole Pellegrin, de déterminer quels sont les facteurs d’un partage genré des tâches qui aboutit au XVIIIe siècle à l’assignation des travaux d’aiguilles aux seules femmes.

Page personnelle sur le site de Paris 1

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
heSam Université
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr