Accueil > Rencontres > Colloques et journées d’étude > Archives des colloques et journées > Événements 2010-2013

Changer d’échelle pour renouveler l’histoire de la Shoah

Partager cette page :

colloqe_shoah2012-afficheChanger d’échelle pour renouveler l’histoire de la Shoah
Exploring The Micro History of the Holocaust

Colloque international.
Comité d’organisation : Tal Bruttmann (Ville de Grenoble), Ivan Ermakoff (University of Madison), Nicolas Mariot (CURAPP-CNRS), Annabelle Milleville (LABEX Transfers), Claire Zalc (IHMC).

Mercredi 5, jeudi 6, vendredi 7 décembre 2012
École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
Mémorial de la Shoah, 17 rue Geoffroy l’Asnier, 75004 Paris
Archives nationales, 59 rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine

Comité scientifique : Omer Bartov (Brown University), Jan Grabowski (University of Ottawa), Jan Gross (Princeton University), Maurice Olender (EHESS), Dieter Pohl (Universität Klagenfurt), Annette Wieviorka (CNRS-Paris1)

Les communications se feront en français et en anglais, avec traduction simultanée dans les deux langues.
Le colloque est ouvert à tous sans inscription préalable, sauf le jeudi 6 au Mémorial de la Shoah (inscription gratuite au +33 (0)1 53 01 17 42 ou sur son site).
Renseignements : labextransfers@gmail.com et sur les sites partenaires
télécharger le programme en anglais (pdf)


Depuis plusieurs années, de nombreuses enquêtes sont venues enrichir notre connaissance de la Shoah en adoptant une focale « micro » sur plusieurs types de terrains : étude d’une famille, suivis de convois, histoires d’un ghetto, d’un camp, d’une ville, d’une région… Si ces travaux entendent apporter une pierre locale à l’édifice national ou européen de l’histoire de la destruction des Juifs d’Europe, ce colloque international, réunissant plus d’une cinquantaine de chercheurs du monde entier, souhaite comprendre comment le changement d’échelle modifie le regard porté sur l’histoire de la Shoah.
L’observation à la loupe des persécutions permet-elle de relire autrement les relations qui se jouent entre les individus, en particulier au sein de la trilogie victimes, exécuteurs, témoins ? Quels sont les présupposés et les limites d’une approche micro-historique ? Quelles sont les spécificités de cette échelle d’observation dans la compréhension de l’histoire des persécutions ? Quelles sont les différentes approches méthodologiques permettant de réaliser ce type d’études, au plus près du terrain ? Comment viennent s’insérer les apports de ces travaux dans l’histoire de la Shoah et dans quelle mesure une telle approche renouvelle-telle notre compréhension de la destruction des Juifs d’Europe ?

Mercredi 5 décembre - École normale supérieure

Matinée
9h Accueil des participants (salle Dussane)
9h30 Ouverture, par Guillaume BONNET
Introduction, par Claire ZALC

Les questions de focales. Échelles micro/échelles macro

Les trajectoires biographiques
Président de séance : Paul-André ROSENTAL

10h Christoph KREUTZMULLER, Une émigration incroyable

10h15 Melissa Jane TAYLOR, L’évasion de la famille Katz : une micro histoire

10h30 Liora ISRAËL, Des identités blessées. Trois parcours d’avocats juifs sous l’Occupation saisis à travers leurs journaux intimes

11h15-11h45 Pause

Penser les frontières des groupes
Présidente de séance : Claire ZALC

11h45 Kenneth WALTZER, Déplacés ensemble, déplacé seul : l’histoire d’adolescents dans un convoi d’Auschwitz à Buchenwald

12h Henriette Rika BENVENISTE, Pour une micro-histoire des survivants des camps : les Juifs de Salonique à Feldafing

12h15 Alina SKIBINSKA, Le sort des juifs de la ville de Szczebrzeszyn de 1939 à 1945

13h-14h30 Pause déjeuner

Après-midi

Espaces (deux panels en parallèle)

Les espaces (salle des Actes)
Président du panel : Nicolas MARIOT

14h30 Birte KLARZYK, La vie dans les « maisons-ghettos ». Impacts sociaux et spatiaux de la ségrégation de la population juive de Cologne entre 1938 et 1942. Une étude de cas

14h45 Ilaria PAVAN, Espace et déportation, espace et fuite. Pour une microhistoire des Juifs étrangers internés en Italie (1940-1945)

15h Léon SALTIEL, La destruction du cimetière juif de Salonique

15h15 Silvia GOLDBAUM, Relations de voisinage et arrestations des Juifs au Danemark

Un espace particulier ? Les ghettos (salle Dussane)
Président du panel : Jean-Luc PINOL

14h30 Svenja BETHKE, À propos des définitions de la « criminalité » et de la « loi » dans le ghetto de Varsovie : la perspective des conseils juifs

14h45 Ingo LOOSE, Les ghettos comme microcosmes. Les images réalisées par les photographes juifs comme source de la Shoah

15h Katarzyna PERSON, La police juive dans le ghetto de Varsovie – microhistoire des marges

15h15 Lenore J. WEITZMAN et Zvi GITELMAN, Décisions individuelles et sorts collectifs dans les ghettos de Biélorussie

16h15-16h45 Pause

Le micro pour éclairer le macro (session plénière, salle Dussane)
Président de séance : Christophe CHARLE

16h45 Tim COLE, Microhistoire, microgéographies. Budapest en 1944 : échelles d’analyse

17h Martin DEAN, La microhistoire comme macrohistoire : une étude à partir d’une base de données de 1142 Ghettos

17h15 Havi DREIFUSS, La vie religieuse en Pologne durant la Shoah entre micro et macro

17h30 Tal BRUTTMANN, Echirolles, 7 août 1944 : une triple exécution

 

Jeudi 6 décembre - Mémorial de la Shoah

Face-à-face victimes-bourreaux
9h Accueil des participants
9h30 Jan GRABOWSKI, Nouvelles perspectives méthodologiques dans les recherches micro sur la Shoah

Matinée
Interactions

Président de séance : Florent BRAYARD

10h Froukje DEMANT, Vivre dans une anormale normalité ? Les relations quotidiennes entre Juifs et non-Juifs dans la région frontalière germano-néerlandaise sous le Troisième Reich

10h15 Jean-Charles SZUREK, Juifs, Polonais et Allemands dans la région de Lukow

10h30 Carlo GREPPI, Spectateurs ou acteurs ? Population civile et persécution raciale à Turin (1943-1945)

10h45 Daniel UZIEL, Les travailleurs forcés juifs dans l’industrie aéronautique allemande

11h Judit MOLNAR, « Tout le monde à un droit égal à la vie ». Les gendarmes sauvant des Juifs parmi les gendarmes déportant les Juifs, 1944

12h-13h30 Pause déjeuner

Après-midi
Face-à-face

Président de séance : Tal BRUTTMANN

13h30 Tomasz FRYDEL, Les réfugiés juifs dans le district de Mielec : pour une histoire sociale du sauvetage

13h45 Vladimir SOLONARI, Sur la persistance du jugement moral : les bourreaux locaux dans les districts de Golta et Berezovca (Transnistrie) tels que vus par les victimes, les témoins et les bourreaux eux-mêmes

14h Wolf GRUNER, Protestations individuelles et rebellions. Une réévaluation des réponses des Juifs face à la persécution dans l’Allemagne nazie

14h45-15h15 Pause

Mises à mort
Président de séance : Christian INGRAO

15h15 Markus ROTH, L’assassinat des Juifs d’Ostrów Mazowiecka en novembre 1939

15h30 Alexandru MURARU, Les premiers massacres de Juifs en Roumanie. Niveaux de décision, stratégies génocidaires et méthodes d’assassinat dans les pogroms de Dorohoi et Galati (juin-juillet 1940)

15h45 Nicolas MARIOT, Contourner Birkenau, automne 1942

16h30-17h Pause

Des imaginaires face à la réalité
Président de séance : Maurice OLENDER

17h00 Johann CHAPOUTOT, L’action sanitaire allemande et les Juifs du Gouvernement Général : imaginaire biomédical et légitimation du crime nazi

17h15 Barbara ENGELKING, Les rêves durant la Shoah

17h30 Amos GOLDBERG, Les rumeurs dans le ghetto de Varsovie : une étude de cas dans l’histoire culturelle des Juifs durant la Shoah

 

Vendredi 7 décembre – Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine)

Les matériaux du changement d’échelle : les sources

Matinée
9h Accueil des participants
9h30 Annette WIEVIORKA, Le rapport au témoignage, évolutions

Archives judiciaires
Président de séance : Jan GRABOWSKI

10h Liviu CARARE, Le Ghetto de Czernowitz (1941-1942) à travers les procès pour crime de guerre

10h15 Diana DUMITRU, Croire ou ne pas croire ? Une analyse des enquêtes et documents juridiques soviétiques des procès de l’après-guerre comme matériaux pour l’histoire de la Shoah

10h30 Andrew KORNBLUTH, « Il y a de nombreux Caïn parmi nous ». Les procès pour crimes contre les Juifs durant la guerre devant les cours régionales de Varsovie et Siedlce, 1946-1949

11h30-11h45 Pause

Nouveaux fonds, nouvelles sources
Présidente de séance : Sophie COEURÉ

11h45 Diane AFOUMADO, Comment utiliser la documentation de l’International Tracing Service (ITS) pour éclairer l’histoire de la Shoah ?

12h Stefan IONESCU, Les difficultés pour évaluer le sabotage de la « roumanisation » (aryanisation) à Bucarest durant la Seconde Guerre mondiale : sources et interprétations

12h15 Marta JANCZEWSKA, Les documents médicaux comme source pour l’histoire du ghetto de Varsovie

13h-14h30 Pause déjeuner

Après-midi

Le rapport au témoignage
Présidente de séance : Annette WIEVIORKA

14h30 Elissa MAILANDER, Une multitude de témoins : scruter la mémoire d’une pendaison au camp de Maïdanek (1943)

14h45 Jared MCBRIDE, Microhistoire et Shoah à Olevs’k : éthiques, archives et mémoire

15h Hannah POLLIN-GALA, Accuser, raconter ou comparer ? La microhistoire à travers les yeux du témoin : une étude des témoignages des juifs lithuaniens

15h15 Joanna MICHLIC, Catégorisation symbolique des justes polonaises durant la Seconde Guerre mondiale et l’après-guerre

16h15-16h30 Pause

Témoins et archives : quels dialogues ?
Présidente de séance : Sarah GENSBURGER

16h30 Ivan JABLONKA, Quête et pénurie de sources : questions de méthode

17h Jeffrey WALLEN, Le témoin contre les archives

17h15 AUDREY KICHELEWSKI, Un monde disparu ? Les Enfants de Lublin, une société d’originaires juifs polonais en France

18h Ivan ERMAKOFF, Conclusions

Portfolio

(crédit Pôle communication de l'ENS|attribut_html)(|attribut_html)Pôle communication de l'ENS

Documents joints

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr