Accueil > Ressources > Publications > Toutes les publications par année > Publications 2016

La défaite à la Renaissance

Partager cette page :

La défaite à la RenaissanceJean-Marie LE GALL (sous la dir. de), La défaite à la Renaissance, Genève, Librairie Droz, janvier 2016, 376 p., ill. (Cahiers d’Humanisme et Renaissance).

Présentation de l’éditeur
On connaît la vision des vaincus des Amérindiens partagée entre messianisme inhibiteur et messianisme de résistance. Mais on sait peu comment les Européens de la Renaissance, amateurs de gloire, ressentent à l’heure de l’imprimé naissant, leurs défaites humiliantes et meurtrières. Certes l’esprit chevaleresque valorise le « gloire au vaincu », tant qu’il n’est ni lâche, ni rebelle, ni hérétique. Mais l’échec n’en affecte pas moins la réputation d’un chef, d’une religion ou d’une nation. Pour autant, les perdants sont-ils traumatisés au point de vouloir se convertir à la culture du vainqueur comme le firent la France après Sedan, l’Allemagne et le Japon après 1945 ? Ce livre trace le portrait de quelques vaincus et présente des défaites militaire, diplomatique et religieuse survenues au XVIe siècle qui sont interprétées à l’aune de l’espérance et de l’apocalyptique chrétiennes, de la conscience religieuse d’une épreuve salutaire, de la culture du martyre, de la réhabilitation de la fortune, du stoïcisme tandis que l’absence d’armée nationale permet de conclure que la Renaissance européenne est étrangère à notre culture traumatisante de la défaite. 

 

TABLE DES MATIÈRES

Jean-Marie Le Gall
Les défaites à la Renaissance ou l’impossible traumatisme

FIGURES DE VAINCUS

Yann Lignereux
Vercingétorix à la Renaissance : un modèle pour les rois de France ?

Maurice Daumas
« Beau visage, miroir de fol ». L’iconographie de la chute amoureuse à la Renaissance

Marie Barral-Baron
La défaite de l’humanisme chrétien : étude de la trajectoire d’Erasme au temps des Réformes

Christian Jérémie
La rhétorique de la défaite dans l’épître d’exil de Thomas Becon

DÉFAITES AU TEMPS DES GUERRES D’ITALIE

Joana Barreto
« Graecia capta ferum victorem cepit » : les Aragons de Naples et leur mémoire en Europe

Sandra Provini
Portraits des vaincus dans la poésie néo-latine au temps des premières guerres d’Italie (1494-1512)

Florence Alazard
Une défaite qui concurrence une victoire : Agnadel, 1509

Dénes Harai
Mohács, 1526 : les coulisses d’une défaite décisive dans les ouvrages historiques de trois hommes d’Etat hongrois des XVIe et XVIIe siècles

DÉFAITES AU TEMPS DES GUERRES DE RELIGION

Daniel Ménager
La « défaite » de Catherine de Médicis au colloque de Poissy

Béatrice Nicollier
Les défaites du protestantisme international

Matthieu Gellard
Le gouvernement des derniers Valois face à la défaite. L’élaboration d’un discours diplomatique de justification, 1562-1589

Ariane Boltanski
Des « soldats chrétiens » face à la défaite : la perception ligueuse de la bataille d’Ivry

Bibliographie

Index nominum

 

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr