Accueil > Rencontres > Colloques et journées d’étude > Archives des colloques et journées > Événements 2016

Nuits historiques (17e-20e siècles)

Partager cette page :

Nuits historiques (17e-20e siècles)Nuits historiques

Journée d’études organisée par Alain Cabantous (Université Paris 1 - IHMC) et Guillaume Garnier (Université de Poitiers).

Vendredi 18 mars 2016, de 9h30 à 17h.
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005 PARIS, Bibliothèque du CRHM (galerie J.B. Dumas, escalier R, 2e étage).

Télécharger le programme (pdf)


Depuis l’Antiquité des événements célèbres (ou qui ont pu avoir un impact non négligeable sur les consciences, à différentes échelles : régionales, nationales, internationales) se sont singularisés particulièrement, ou en partie, par leur nocturnité.
Pour les plus célèbres on peut bien entendu penser à la Saint-Barthélemy (août 1572), la nuit de la Boston Tea Party(décembre 1773), la nuit du 4 août 1789, la nuit des longs couteaux (29 au 30 juin 1934), la nuit de cristal (du 9 au 10 novembre 1938)…
L’objectif des deux journées d’étude organisées à Poitiers en 2014 et à Paris en 2016 n’est pas d’apporter une description factuelle de ces épisodes célèbres, mais plutôt de réfléchir sur les processus (matériels, « environnementaux » ou psychiques) qui permettent d’affirmer que la nuit infléchit bien les événements.
Par exemple, recherche-t-on particulièrement la nuit pour user d’un avantage tactique décisif lors d’un affrontement ou d’une bataille, ou bien seulement pour accentuer la dramaturgie de l’épisode ? Le rapport souvent perceptible entre la mémoire de l’événement et la nocturnité de son déroulement n’est pas non plus à négliger.

PROGRAMME

9h30 : Alain Cabantous (Paris 1) et Guillaume Garnier (Université de Poitiers) : Introduction

10h : Alain Hugon (Université de Caen), Les nuits napolitaines et la Révolution de Masianelo (1647-1648).

10h30 : Guillaume Mazeau (Université de Paris 1), Un combat contre la nuit : la Révolution française ou le rêve du grand jour.

11h : Bernard Gainot (Université de Paris 1), La nuit du Bois Caïman.

11h30 : Pascal Dupuy (Université de Rouen), Le cauchemar dans l’iconographie ou la relecture de l’Histoire (XVIIIe-XIXe siècles).

12 heures : Discussions.

14h30 : Guillaume Garnier (Université de Poitiers), La sombre affaire Troppmann.

15h : Stéphane Michonneau (Université de Lille III Charles de Gaulle), La torche et le hibou. Pratiques politiques nocturnes dans l’Espagne du premier franquisme.

15h30 : Clément Puget (Université de Bordeaux-Montaigne), Nocturnes de guerre à Verdun.

16h : Mathieu Mazé (Université de Paris 1), Les ombres ténébreuses de la vallée de Glencoe. Dimension nocturne d’un massacre (1692).

16h30- 17h : Discussions et Conclusion (Alain Cabantous).

Documents joints

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr