Accueil > Rencontres > Colloques et journées d’étude > Archives des colloques et journées > Événements 2015

Paradigmes rebelles. Désobéissance, procès politiques et pratiques de gouvernement de l’époque moderne

Partager cette page :

Paradigmes rebellesParadigmes rebelles. Désobéissance, procès politiques et pratiques de gouvernement de l’époque moderne

Colloque international organisé par le Programme LabEx TEPSIS, l’UMR 8083 (CERCEC, Paris), l’UR 4030 (CRHAEL-HLLI, Boulogne-sur-Mer), Red Columnaria, l’Universidad de Cantabria, l’UMR 8066 (IHMC, Paris), l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid).

Coord. : Grégoire SALINERO, Tomás Antonio MANTECÓN, Radu PAUN, Éric ROULET.

Jeudi 26, Vendredi 27 et samedi 28 novembre 2015.
Casa de Velázquez, Madrid (C/ de Paul Guinard, 3)
.


 Télécharger le programme (pdf)

PROGRAMME

Jeudi 26 novembre 2015

9h30-14h

Ouverture
Michel BERTRAND, Directeur de la Casa de Velázquez.

Présidence
Bernard VINCENT

Introduction
Radu G. PÃUN, École des hautes études en sciences sociales, Paris ;
Gregorio SALINERO, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Session 1. LES FIGURATIONS DE LA DÉSOBÉISSANCE. Mots, récits et images

Cristina FONTCUBERTA i FAMADAS (Universitat de Barcelona), Arte sublevado : estrategias y recursos visuales en las rebeliones de la Europa moderna (siglos XVI-XVII).

Matteo PROVASI (Università degli Studi di Ferrara), Pour un vocabulaire de la révolte (Italie, xive-xviie siècle) : actions, témoignages, récits.

Présidence
Juan GELABERT, universidad de Cantabria.

Tomás Antonio MANTECÓN MOVELLÁN (Universidad de Cantabria), Formas de desobediencia civil moderna en la historiografía del Antiguo Régimen.

Luis SALAS ALMELA (Universidad de Córdoba), Poderosos rebeldes : la conjura del duque de Medina Sidonia bajo el prisma de la Fronda nobiliaria.

Débat

16h-19h30, Session 2. LES PRATIQUES DE LA RÉBELLION. Mouvements, secrets, rumeurs et circulations rebelles.

Présidence
Tomás Antonio MANTECÓN MOVELLÁN

Fabrice MICALLEF (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), La force des rebelles. L’appel aux puissances étrangères pendant les guerres de Religion (1562-1598).

Eleni GARA (University of the Aegean, Grèce), Prophecy, Rebellion, Suppression : The Revolt of Dionysios Skylosophos in 1611.

Violet SOEN (Ku Leuven, Belgique) et Yves JUNOT (Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis), La révolte des Pays-Bas.

Fernando DORES COSTA (Universidade nova de Lisboa), Insubmissão  : les résistances au service armé dans le Portugal de 1640 à 1815.

Juan GELABERT (Universidad de Cantabria), Rebeliones peninsulares del siglo XVII.

Débat

Vendredi 27 novembre 2015

10h-14h, Session 3 . DOCTRINES ET PROJETS REBELLES. Idées, culture et gouvernements rebelles.

Présidence
Miguel Ángel MELÓN JIMÉNEZ

Angela de BENEDICTIS (Università di Bologna), Diversamente obbedienti e ‘rivoluzionari’. Discorsi e pratiche di comunità ‘ribelli’ in età moderna Juan Francisco.

PARDO MOLERO (Universitat de València), Gobiernos de los comuneros, gobiernos de la Germanía.

Alicia ESTEBAN ESTRÍNGANA (Universidad de Alcalá), La conjura nobiliaria flamenca de 1632 : entre deslealtad dinástica y trama antiespañola.

Manuela Agueda GARCÍA GARRIDO (Université de Caen Normandie), ¿Predicadores sediciosos ? La libertas loquendi en la España moderna (siglos XVI-XVII).

Rachel RENAULT (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), La révolte antifiscale comme construction politique : modalités d’action, revendications et répression (Allemagne, XVIIe-XVIIIe siècle).

Débat

16h-19h30, Session 4. RÉBELLIONS LOINTAINES. Désobéir aux empires et aux colonies.

Présidence
José Pablo BLANCO CARRASCO

Bertrand VAN RUYMBEKE (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Contre les seigneurs propriétaires et pour l’empire. Des révoltes dans l’Amérique britannique (1680-1720).

Corinne LEFÈVRE (École des hautes études en sciences sociales, Paris), Rébellion et résistance : modalités de désobéissance chez les élites politiques mogholes des XVIe-XVIIe siècle.

Natalia KRÓLIKOWSKA (Universitas Varsoviensis), The Tatar Khanate between the Ottoman Empire and the Polish Commonwealth : from Consent to Rebellion and Back Again, 17th Century.

Radu G. PÃUN (École des hautes études en sciences sociales, Paris), En quête du cheval de Troie. Perceptions européennes des révoltes dans l’Empire Ottoman (XVIe siècle).

Hélène VU THANH (Université de Bretagne-Sud), Désobéir au roi ou au pape ? La mission franciscaine du Japon (XVIe-XVIIe siècle).

Samedi 28 novembre 2015

9h30-14h, Session 5. LA JUDICIARISATION DU POLITIQUE. Prévention, répression et suivis des désobéissances.

Présidence
José Javier RUIZ IBÁÑEZ

Andreas WÜRGLER (Université de Genève), Criminalisation, judiciarisation, négociation : gérer les révoltes modernes dans les pays germanophone.

Eric ROULET (Université du Littoral Côte d’Opale), Juger le crime. L’insubordination du commandeur de Poincy devant le Grand Conseil (1646-1647).

Solange RAMEIX, (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marins rebelles ou prisonniers de guerres irlandais : La qualification judiciaire et les désobéissances au temps de Guillaume III d’Angleterre.

Marion GODFROY (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Le tribunal maritime spécial de Cayenne : Révoltes et rébellion au sein du cadre carcéral des bagnes de Guyane.

Laurent TATARENKO (École française de Rome), Une désobéissance institutionnalisée ? Négocier la paix dans les révoltes cosaques de la République polono-lituanienne du premier XVIIe siècle.

Conclusions

Documents joints

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr