Accueil > Espace étudiants > Les docteurs > SCHICK Sébastien

SCHICK Sébastien

Sujet de thèse : « Des liaisons avantageuses. Action des ministres, liens de dépendance et diplomatie anglaise dans le Saint-Empire romain germanique (années 1720-1750) ».

"Mes travaux se trouvent à la croisée de l’histoire de la diplomatie et de ses pratiques à l’époque moderne d’une part, et de celle du Saint-Empire romain germanique, de la nature et du fonctionnement de cet espace politique d’autre part. Ma thèse porte sur l’utilisation, par les principaux ministres allemands du 18ème siècle, de leurs liens interpersonnels de dépendance (patronage, amitié...) lorsqu’il faut agir au-delà des frontières du territoire. Il s’agit de mettre au jour un mode d’action particulier, qui s’appuie sur les liens de dépendance. Nous analysons en quoi ces liens sont particulièrement efficaces dans le cadre de l’action à distance, et se trouvent à la base du pouvoir des ministres. L’offensive diplomatique anglaise des années 1720 et 1750 dans le Saint-Empire sert de cadre à l’analyse : nous observons comment les ministres de certains territoires (les principautés de Hanovre, de Prusse, de Cologne, de Saxe et de Wolfenbüttel) utilisent ces liens pour contrer ou aider cette diplomatie. Ce faisant, le travail entremêle des objets historiographiques habituellement séparés, et les renouvelle ainsi. C’est le cas du fonctionnement du Saint-Empire : l’observer à partir de ces liens permet de contourner la question de sa nature politique, et d’insister sur l’entremêlement des échelles étatiques.Les réseaux ministériels, qui irriguent l’espace impérial, apparaissent comme l’une des conditions du fonctionnement de cette société politique. C’est le cas, aussi, de l’histoire des affaires étrangères : en soulignant le poids des réseaux personnels des ministres dans l’action diplomatique, nous interrogeons le modèle d’une diplomatie de plus en plus professionnelle. Pour agir au-delà des frontières, les ministres sont en partie dépendants de leurs liens personnels de dépendance, qui représentent un niveau incontournable de l’action diplomatique, parallèle et complémentaire à la diplomatie officielle."

Directeurs de thèse : Christine Lebeau et Arndt Brendecke (Université de Munich).

Composition du jury : Christine Lebeau (Paris I), Arndt Brendecke (Ludwig-Maximilians-Universität, Munich), Lucien Bély (Paris IV), Christophe Duhamelle (EHESS), Nicole Reinhardt (Durham University), Matthias Schnettger (Johannes-Gutenberg-Universität, Mayence) et Christian Windler (Bern).

 

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr