Accueil > Recherches > Les programmes financés > Programmes achevés

Programmes achevés

Partager cette page :

2013-2016 - ENPrESA - Entreprise, Négoce et Production en Europe (xive-xvie siècles). Les compagnies Salviati.

Coordinateur : Mathieu Arnoux (Université Paris Diderot-ICT).
Partenaires : École française de Rome, CIHAM (UMR5648, Lyon), ICT Identités, Cultures, Territoires (EA 337, Université Paris Diderot), IHMC (UMR8066, Paris ; Jacques Bottin coord.). 

Présentation du projet sur le site l’ANR. — Carnet de recherche sur la plate-forme Hypothèses.

2013-2016 - SYSPOE - Systèmes policiers européens, 18e-19e siècle.

Coordinateur : Vincent Denis (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne-IHMC). 
Partenaires : CRHQ (UMR 6583, Caen), IHMC (UMR 8066, Paris), IRHIS (UMR 8529, Lille 3), TELEMME (UMR 7303, Aix-Marseille). 

Présentation du projet sur le site de l’ANR. — « Probing police systems » : présentation du projet par vincent Denis, International Innovations, issue 169, p. 105-107. 
URL : http://www.internationalinnovation.com/probing-police-systems/
Carnet de recherche sur la plate-forme Hypothèses.
Rapport de recherche sur HAL.

SYSPOE est une enquête comparative sur les systèmes policiers européens aux 18e et 19e siècles, définis comme des articulations de forces plus ou moins organisées entre tous ceux qui contribuent à la police ou à la préservation d’un ordre public. SYSPOE s’était donné comme objectifs de comprendre comment dans des situations socio-politiques comparables sont établies des formes d’organisation policière différentes et d’apporter un nouvel éclairage sur les sociétés européennes et coloniales à travers les formes de régulations sociales. SYSPOE a fait de la notion de système policier un instrument d’analyse, rendant possible la comparaison entre des formes de régulation sociale éloignées dans le temps ou dans l’espace, mais aussi l’étude des systèmes policiers contemporains. Le projet a fait émerger une nouvelle chronologie transnationale des polices, jetant les bases d’une histoire globale des polices de 1750 à 1950. Ce projet soutenu par l’ANR (programme Blanc 2012) a été coordonné par l’IHMC, en partenariat avec les UMR IRHIS, CRHQ et TELEMME, s’est achevé le 1er juillet 2016.

2012-2016 - TRANSNAT - La transculturalité des espaces nationaux.

Programme franco-allemand ANR/DFG
Coordinateur : Christophe Charle (Université Paris1 Panthéon-Sorbonne-IHMC).
Partenaires : IHMC (UMR 8066, Paris), Philipps-Universität Marburg (Institut für Neuere deutsche Literatur), Universität des Saarlandes.

Présentation du projet sur le site de l’ANR. — Présentation et programme du projet  sur le site de Transfers.

2011-2014 - EUROSCIENTIA. Localisation et circulation des savoirs d’Etat en Europe, 1750-1850

Programme franco-allemands ANR/DFG.
Coordinatrice en France : Christine Lebeau (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne-IHMC).
Partenaires : IHMC, EA 3400 de l’université de Strasbourg, Universität Augsburg, Universität zu Köln.

Le projet EUROSCIENTIA vise à réunir autour d’un noyau franco-allemand une équipe de chercheurs spécialistes de différents savoirs. Il a pour objet l’étude de la constitution et de l’institutionnalisation des savoirs d’Etat dans des contextes institutionnels différents entre 1750 et 1850. On entend par « savoir d’État » des savoirs multiples conçus et reconfigurés pour et par les États et leurs agents. L’objectif est de mieux comprendre la transformation de la République des lettres en une organisation à la fois nationale mais aussi transnationale et internationale lire la suite sur le site d’Eursocientia

2009-2013 - PRO FUTUR. Savoirs et techniques d’anticipation, 18e-19e siècles 

Financé par l’Agence nationale de la recherche (décembre 2009 à mai 2013), PRO FUTUR se proposait d’étudier l’émergence, dans l’Europe des 18e et 19e siècles, de savoirs et de techniques d’anticipation, c’est-à-dire de prévision et de maîtrise du futur. Il a donné lieu à plusieurs colloques, journées d’étude et séminaire.

Le projet était hébergé en partenariat par le Centre de recherches historiques (EHESS-CNRS, Paris) et par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (ENS-CNRS, Paris).

Site de Pro Futur

2009-2012 - FRATERNITÉS. La fraternité comme catégorie de l’engagement politique en Italie et en Europe (1820-1930)

Financé par l’ANR, ce programme de recherche interrogeait la notion de fraternité comme une des catégories de l’engagement politique durant le siècle des nationalités jusqu’à la Grande Guerre. Il entendait faire l’histoire du concept de fraternité, comprendre comment la conception d’une nation composée de « frères » a pu constituer à la fois un topos et une figure susceptible de favoriser l’engagement politique au cours du xixe siècle et identifier les conditions sociales qui avaient favorisé cet engagement.

Coordonné par Catherine Brice (professeur à l’université de Paris-Créteil), il associait l’université de Paris-Créteil, l’Ecole française de Rome, le CRHIPA (Université de Grenoble II) et l’ENS (Gilles Pécout).

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
heSam Université
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr