Accueil > Le Laboratoire > Les membres > Membres statutaires et affiliés > ZALC Claire

Séminaires de recherche

Les migrations en France des années 1880 aux années 1980. Un laboratoire pour une histoire sociale des interactions administratives

Il a lieu le vendredi de 10h à 13h
salle 4, à l’EHESS, 105 bd Raspail, 75006

Le séminaire dure trois heures et est ouvert à tous.

Ce cours-séminaire aborde l’histoire de l’immigration en France au cours du vingtième siècle autour d’un angle particulier. Nous aimerions en effet travailler à la fois sur la diversité des modalités identificatoires et sur la pluralité des appartenances que les immigrants manifestent et revendiquent selon les lieux et les moments. Si les migrants jouent un rôle de cobaye dans l’élaboration de différentes techniques d’identification (fichage, contrôle, transports, comptages…), il existe aussi des décalages entre l’invention et la mise en œuvre de ces techniques et les positionnements des immigrants face à elles. En accordant une large place à l’analyse de sources et de documents relatifs aux étrangers dans la France du 20e siècle, on donnera ainsi à voir comment les immigrants s’approprient, refusent ou jouent avec ces catégories. Aborder l’histoire de l’immigration autour de cette dialectique entre identification et appartenances conduit à réfléchir à l’expression de définitions de soi décalées en regard des catégories étatiques et donc à s’interroger sur les marges de manœuvre dans les interactions entre étrangers et administrations. L’ensemble tentera d’interroger, enfin, la spécificité du cas français en invoquant, lorsque nécessaire, des comparaisons internationales.

17 novembre 2017. Immigration, identification et sciences sociales, enjeux historiographiques

24 novembre 2017. Qu’est-ce qu’un réfugié ?

1 décembre 2017. Chronologies des migrations. Quelles périodisations ?

8 décembre 2017. Migrations et transports : quelles contraintes ?

15 décembre 2017. Catégoriser les migrations coloniales

12 janvier 2018. Contrôler les mobilités. Le cas du logement

19 janvier 2018. La religion à partir d’un cas limite : les Juifs

26 janvier 2018. Nationalité et citoyenneté à l’épreuve de la migration

Validation précisée à la première séance.

Le séminaire est validable dans le cadre du Master d’histoire transnationale ENS-ENC, des Masters Pratiques de l’interdisciplinarité (PDI), HistoireTerritoires, espaces et sociétés et Genre, politique et sexualités de l’EHESS.

 Atelier "L’histoire et l’historien face au quantitatif"

Atelier ouvert à tous, organisé par Claire Lemercier et Claire Zalc, directrices de recherche au CNRS (CSO et IHMC)

Les séances ont lieu le lundi de 14h00 à 17h00 à l’ENS, 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris, salle R1-13. (tram Montsouris, RER Cité Universitaire, métro 4 porte d’Orléans). Le programme précis est en ligne ici.

 

Cet atelier, ouvert à tous, se propose d’accompagner les étudiant.e.s – et chercheur.se.s intéressé.e.s – dans l’utilisation des techniques quantitatives en histoire. Il s’agit aussi, parallèlement, d’évoquer les débats liés à ces usages. L’objectif de cet atelier d’initiation est de discuter ensemble des différents usages possibles de la quantification dans la pratique historique, des atouts et des limites de ces approches mais également de présenter les possibilités heuristiques offertes par l’analyse statistique dans l’écriture historienne. Nous aimerions y susciter une réflexion sur la place du quantitatif dans les différents champs de l’histoire.

À cette fin, l’atelier, organisé sous forme de demi-journées de travail, évoquera à la fois les problèmes généraux (choix de corpus, échantillonnage, saisie, codage, représentations graphiques...) et des techniques de quantification (analyses textuelles, factorielles, régressions, analyses de réseaux, event history analysis...), à partir d’exemples concrets tirés des travaux en cours des participants.

Du 13 novembre 2017 au 12 février 2018 – durée totale : 24 heures, validation possible dans le cadre de différents masters (nous consulter). La validation, pour ceux et celles qui le demandent, peut se faire sur la base d’une présentation orale du projet de recherche ou d’un compte rendu écrit d’une séance.

Séminaire « Histoire et historiographie de la Shoah »

Le séminaire de recherche « Histoire et historiographie de la Shoah » existe depuis 2013.
Il a été créé par Florent Brayard, Nicolas Mariot et Claire Zalc, rejoints depuis par d’autres chercheurs : Isabelle Backouche, Sarah Gensburger, Laurent Joly et Judith Lyon-Caen.

Tous les 3e jeudi du mois, de 11h à 13h, EHESS, 54 boulevard Raspail, 75 006 Paris (salle AS1_24, niveau -1)

Le séminaire est conçu comme un lieu de discussion et d’échange visant à familiariser aux tendances les plus récentes de l’historiographie sur la politique nazie de persécution et d’extermination des juifs. Chaque séance sera consacrée à un ouvrage récent présenté par son auteur, dans un exposé en français ou en anglais. Il sera porté attention aussi bien à l’histoire des bourreaux qu’à celle des victimes et l’on essaiera de privilégier les ouvrages les plus originaux en termes de méthode ou d’objet. L’enjeu, de fait, est triple : les faits, certes, mais aussi les voies de leur connaissance et le fil de leur récit.

Programme 2017-2018 : ici

25 octobre 2017 – Cette séance exceptionnelle se déroulera en salle 334, de 14h à 17h.

« Ordinary Men, 25 years after » – en anglais
Séance exceptionnelle en présence de Christopher Browning (University of North Carolina at Chapel Hill) à l’occasion du 25e anniversaire de la parution des Hommes ordinaires (Paris, Les Belles Lettres, 1994 [1992])

Commentaires assurés par Florent Brayard (HHS-CRH) et Marie-Bénédicte Vincent (ENS)

 

16 novembre 2017

« Premiers modes d’écriture de la Shoah. Pratiques savantes et textuelles de survivants juifs en Europe »

Judith Lindenberg (HHS-CRH)

Présentation de son ANR franco-allemande portée avec Aurélia Kalisky (Zentrum für Literatur und Kulturforschung))

Discutant : Laurent Joly (HHS-CRH)

 

21 décembre 2017

« Délation et traque des juifs dans la "solution finale". Le cas de Paris »

Laurent Joly (HHS-CRH)

À l’occasion de la parution de son livre Dénoncer les juifs sous l’occupation (CNRS Editions, 2017)

Discutante : Claire Zalc (EHESS, ENS)

 

18 janvier 2018

« Logement et antisémitisme : les usages administratifs d’une catégorie de l’action publique, Paris, 1940-1946 »

Shannon L. Fogg (Missouri University of Science and Technology) – en anglais

À l’occasion de la parution de son livre Stealing Home : Looting, Restitution, and Reconstructing Jewish Lives in France, 1942-1947 (Oxford University Press, 2016)

Discutante : Sarah Gensburger (ISP, HHS-CRH)

 

15 février 2018

« West German Historians and the Holocaust. A critical Reconsideration of their Topics, Narratives and Concepts »

Nicolas Berg (Simon-Dubnow-Institut)

À l’occasion de la traduction de The Holocaust and the West German Historians. Historical Interpretation and Autobiographical Memory (Wisconsin University Press, 2015)

Discutante : Aurelia Kalisky (Zentrum für Literatur und Kulturforschung, Berlin)

 

6 mars 2018– Cette séance se déroulera de 13h à 15h en salle A04_47 (4e étage).

« Raul Hilberg et son histoire de la Shoah. L’historien et la genèse d’un évènement historique »

Olof Bortz (Stockholm University) – en anglais

Séance croisée avec le séminaire « Usages publics du passé » de Sabina Loriga (GEHM-EHESS) et David Schreiber (ENS)

Discutant : Florent Brayard (HHS-CRH)

 

17 mai 2018

« A World with and Without Jews. Some Thoughts on Holocaust History and Memory »

Alon Confino (University of Massachusetts Amherst) – en anglais

À propos de son livre A World without Jews. The Nazi Imagination from Persecution to Genocide (Yale University Press, 2014)

Discutant : Florent Brayard (HHS-CRH)

21 juin 2018

« La Galicie et les migrations d’avant 1918. Pour une histoire longue de la "question juive" en Europe »

Barbara Lambauer (Sirice)

À propos de son projet de recherche « La Galicie et l’émigration juive, 1880-1930 »

Discutante : Claire Zalc (EHESS, ENS)

 

Programme 2016-2017
Programme 2015-2016 : sur le site de l’IHMC
Programme 2014-2015 : ici (sur le site de l’IHMC) ou ici (sur le site de l’EHESS)
Programme 2013-2014 :ici (sur le site de l’IHMC) ou ici (sur le site de l’EHESS)

 

Séminaire « Sciences sociales et immigration »

Le séminaire « Sciences sociales et immigration », organisé par Choukri Hmed (Dauphine, IRISSO), Alexis Spire (CNRS, CERAPS) et Claire Zalc (CNRS, IHMC), s’est tenu de 2005 à 2013 à l’ENS (campus Paris-Jourdan).

L’émergence de l’immigration comme enjeu du débat public a contribué à ennoblir cet objet de recherche, longtemps considéré comme illégitime. Les succès électoraux du Front National, les réformes successives de la législation sur l’entrée et le séjour et l’inflation des discours médiatiques et politiques sur l’intégration, puis sur les discriminations, ont placé l’immigration au cœur de controverses scientifiques et politiques. L’objectif de ce séminaire, ouvert à tous (et particulièrement aux étudiants de master et de doctorat), est de restituer la genèse sociale des concepts et des enjeux mobilisés dans ces débats, grâce à la présentation de travaux scientifiques récents.
Pour cela, nous avons choisi d’adopter une perspective résolument pluridisciplinaire. À chaque séance, l’intervenant proposera un texte, support à sa présentation, qui sera soumis à un discutant chargé d’introduire le débat avec les participants au séminaire. On s’efforcera de privilégier les travaux fondés sur des matériaux empiriques (archives, entretiens, terrains d’observation) et de centrer la discussion collective sur les apports de la conférence et sur les questions soulevées par la méthodologie et les concepts utilisés.
Le renouvellement du regard porté par les sciences sociales sur l’immigration sera appréhendé autour de trois grands axes thématiques. Tout d’abord, la genèse des politiques publiques d’immigration sera étudiée en redonnant toute sa place à l’action de l’État et à l’origine sociale des acteurs. Par ailleurs, de nombreux travaux français et anglo-saxons s’intéressent désormais au poids de l’histoire coloniale dans la généalogie des discours, des enjeux et des pratiques relatifs à l’immigration. Nous tenterons de mettre en débat ce regard croisé entre histoire migratoire et histoire coloniale. Enfin, si la prise en compte des différentes institutions étatiques constitue un apport incontestable de l’historiographie récente, l’histoire de l’immigration ne saurait se réduire à l’exercice unilatéral du pouvoir de l’État sur les étrangers : elle se décline également selon les trajectoires des migrants et selon les stratégies qu’ils déploient tout au long de leur séjour dans la société d’accueil.

Programmes de 2005 à 2013 : sur le site du campus Paris-Jourdan.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr