Accueil > Le Laboratoire > Les membres > Membres statutaires et affiliés > THEIS Valérie

THEIS Valérie

Titres et fonctions

Valérie Theis est une ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay Saint-Cloud (1995-1999). Après l’agrégation d’histoire (1998), elle a fait un doctorat d’histoire médiévale à l’Université Lumière Lyon 2 (soutenu en 2005) et a été maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (2006-2017). Elle est actuellement professeur en histoire médiévale à l’École Normale Supérieure (Ulm).

Thèse : Le gouvernement pontifical du Comtat Venaissin vers 1270-vers 1350, Rome, École Française de Rome, 2012 (Collection de l’École française de Rome 464), 822 pages.

HDR : « Pratiques de l’écrit, pratiques de l’espace. Recherches sur les techniques de gouvernement en Europe occidentale, xie-xve siècle », avec un mémoire inédit intitulé Le monde de la Chambre apostolique (xie-xive s.). Ordonner les archives, penser l’espace, construire l’institution, garant : Pierre Chastang (Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines), novembre 2016.

Thèmes de recherche

Elle travaille sur l’histoire politique et sociale de l’Europe, du Moyen Âge central jusqu’au début de l’époque moderne.

Elle s’intéresse en particulier aux développements des usages de l’écrit à des fins de gouvernement, avec une prédilection pour l’étude des comptabilités, l’histoire des archives médiévales et celle des enquêtes. Jusqu’à présent, ses travaux se sont surtout appuyés sur les archives pontificales et sur les archives des communautés locales dans le Midi de la France et l’Italie.

À travers de l’étude de cette documentation, il s’agit de travailler à différentes échelles sur les effets sociaux des politiques de domination territoriale et de gouvernement des populations développées par les institutions exerçant un pouvoir temporel, d’étudier les milieux sociaux qui avaient en charge la mise en œuvre de ces politiques, et d’essayer de saisir quelles représentations de l’espace et des territoires s’exprimaient dans les écrits qu’ils ont produits dans l’exercice de leurs fonctions.

À partir des comptabilités médiévales, elle a également travaillé sur l’histoire économique et sociale du monde de la construction dans une perspective de longue durée.

Documents joints

Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr