Accueil > Le Laboratoire > Actualités de l’IHMC > Archives des actualités

Cinq prix pour l’IHMC

Partager cette page :

Quatre membres de l’IHMC ont reçu des prix en novembre et décembre 2017

Prix de thèse Paolo Prodi – Francesco Buscemi

Le prix Paolo Prodi a été remis à Francesco Buscemi le 13 décembre, à la Fondation Kessler de Trento, en présence des autorités politiques, de Romano Prodi et de l’ancien ministre de l’Éducation nationale italienne Francesco Profumo.

Titre de la thèse : « Je jure. Histoire de la fidélité politique des Lumières à Napoléon » – thèse en co-tutelle entre Paris 1 et la Scuola Normale Superiore de Pise sous la direction des professeurs Pierre Serna et Daniele Menozzi.

Le prix, intitulé à la mémoire de l’historien Paolo Prodi, est attribué aux meilleures thèses (en allemand, anglais, espagnol, français ou italien) sur les thèmes suivants : Histoire des Églises à l’époque moderne, rapports entre États à Églises à l’époque moderne, Histoire de la Réforme et de ses conséquences à l’époque moderne.

Jury : Christoph Cornelißen (Université de Frankfurt/Institut historique Italo-germanique de la Fondation Bruno Kessler) ; Marco Bellabarba (Université de Trento) ; Cecilia Nubola (Institut historique Italo-germanique) ; Francesca Sofia (Université de Bologna) ; Marco Ventura (Université de Sienne / co-directeur de l’Institut de Sciences Religieuses de la Fondation Bruno Kessler) ; Daniela Rando (Université de Pavia).

Voir l’annonce du prix sur le site de la Fondation Bruno Kessler.

Prix Malesherbes pour l’histoire de la justice – Claire Zalc

Ce prix sera remis le 2 décembre 2017 à Dénaturalisés. Les retraits de nationalité sous Vichy, de Claire Zalc, par l’Association Française pour l’Histoire de la Justice, en présence de Robert Badinter au Conseil supérieur du notariat de Paris

Prix du livre d’histoire des Outre-Mer 2017 – Bernard Gainot

Le 18 novembre 2017 s’est tenue la journée Outre Mer développement au palais Brongniart .

À cette occasion, le premier prix du livre d’histoire des Outre-Mer a été remis.

Six livres étaient en compétition :

  • Bernard Gainot, L’empire colonial français – De Richelieu à Napoléon, Armand Colin, 2015.
  • Abel A. Louis, Marchands et négociants de couleur à Saint Pierre (1777-1830), L’harmattan, 2015.
  • Caroline Oudin-Bastide et Philipe Steiner, Calcul et morale – Coût de l’esclavage et valeurs de valeurs de l’émancipation, Albin Michel, 2015.
  • Eric Roulet, La compagnie des îles d’Amérique 1635-1651, Presses universitaires de Rennes, 2017.
  • Michel Rodigneaux, Victor Hugues : L’ambition d’entrer dans l’Histoire – 1762-1826, éditions L’Harmattan 2017.
  • Christian Schnakenbourg, Histoire de l’industrie sucrière en Guadeloupe aux xixe et xxe siècles, tome 5, Les « Vingt calamiteuses » et la fin de l’économie de plantation (1966-2000), L’harmattan, 2016.

Les débats ont mis en évidence la qualité de la présélection et la richesse des thèmes abordés, sources de développements autres qu’éditoriaux.

Pour cette toute première édition, le Lauréat est Bernard Gainot pour L’empire colonial français – De Richelieu à Napoléon.

Cet ouvrage, extrêmement bien écrit par l’un des grands historiens français de l’histoire colonial et pouvant être lu par un très large public, présente les débuts de la colonisation française. Le jury a particulièrement apprécié une vulgarisation de grande qualité, la prise en compte de l’ensemble des territoires d’Outre-Mer à une époque donnée.

Ce prix est soutenu par le fonds de dotation Henri Grégoire Germain Porte.

Prix Fektann  ! de la recherche – Bernard Gainot

Pour sa 14e édition, le prix Fetkann  ! Maryse Condé, a dévoilé ses lauréats, pour les différents thèmes, mémoire, recherche, jeunesse et poésie. Créé par José Pentoscrope, Président du CIFORDOM, il intervient dans le cadre de l’application de la loi Taubira du 10 mai 2001 qui reconnaît la Traite négrière et l’Esclavage comme crimes contre l’Humanité.

Bernard Gainot est le lauréat du prix de la recherche, pour son ouvrage La révolution des esclaves. Haïti, 1763-1803, Paris, Vendémiaire, 2017.

Prix Clinquart 2017 – Momcilo Markovic

Momcilo Markovic, ancien docteur à l’IHRF-IHMC, a obtenu le prix Clinquart 2017 de l’Association pour l’Histoire de l’Administration des Douanes pour sa thèse portant sur « La Révolution aux barrières : La fraude et l’octroi à Paris (1785-1791) » (directeur de thèse : Pierre Serna ; soutenance le 31 janvier 2015).

La remise du prix a eu lieu le mardi 21 novembre 2017, sous la présidence du directeur général des douanes, Rodolphe Gintz.

Le jury du prix était composé des personnes suivantes :

  • M. Jean-Michel Leniaud, ex-directeur de l’école des chartes, professeur à l’institut des hautes études, président du jury.
  • M. Jean-Pierre Poussou, professeur émérite à Bordeaux, ancien recteur.
  • M. Jean-Noël Luc, professeur d’histoire contemporaine à Paris Panthéon Sorbonne
  • M. Philippe Defins, sous-directeur au ministère des finances
  • M. Roland Giroire, vice-président de l’AHAD
  • M. Bruno Collin, vice-président de l’AHAD
  • M. Marc Fradet, président de l’AHAD
Version imprimable de cet article Version imprimable
Labex Hastec
Labex TransferS
PSL
Institut d'histoire moderne et contemporaine
IHMC - UMR 8066 (CNRS | ENS | Université Panthéon-Sorbonne)
45, rue d'Ulm, 75005 Paris, France
+33 (0)1 44 32 31 52 ou 32 86 | contact-ihmc@ens.fr